Accueil > Présentation Univers’ Emploi
Présentation Univers’ Emploi
Flyer de présentation du projet Univers’emploi à télécharger ci-contre

UNIVERS’EMPLOI "DEVELOPPER UNE METHODOLOGIE D’ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS HANDICAPES PERMETTANT DE CONJUGUER EFFICACEMENT REUSSITE UNIVERSITAIRE ET EMPLOI"

LE CONTEXTE

L’augmentation du nombre d’étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur n’a qu’un impact limité en termes d’emplois, si bien que dans certains pays, l’écart entre les personnes handicapées et les personnes non handicapées s’accroît (OCDE, 2003 ; OCDE, 2008, Ebersold, 2008). Or le ralentissement économique actuel ne fait que renforcer l’importance du lien entre enseignement supérieur et emploi.
Ainsi, le projet « Univers’Emploi » propose une réponse à l’objectif du plan d’action 2006-2015 du Conseil de l’Europe pour les personnes handicapées (ligne d’action n°4) : "faciliter la transition efficace et effective entre les différentes phases du cursus éducatif ainsi qu’entre l’éducation et l’emploi".

LES OBJECTIFS

Le projet « Univers’emploi » a pour objectif d’élaborer un dispositif pédagogique d’accompagnement des étudiants handicapés permettant de conjuguer réussite universitaire et accès à l’emploi.
Les partenaires de ce projet développent cette méthodologie d’accompagnement ainsi que les supports et outils à partir de l’expérience innovante de l’université danoise d’Aarhus.

Le modèle commun d’accompagnement

Depuis le début du projet Univers’Emploi, les partenaires du projet ont travaillé à l’élaboration d’un modèle d’accompagnement des étudiants présentant des différences d’apprentissage et des besoins éducatifs, professionnels et d’emploi particuliers dans leur transition éducation-emploi, qui repose sur le modèle intégratif issu du Centre de conseil et de soutien de l’université d’Aarhus (Counselling and Support Centre). Ce travail a abouti à un modèle, axé sur l’apprentissage facilitant des opportunités professionnelles d’embauche pour le groupe cible.
Ce modèle se fonde sur l’idée d’assurer un apprentissage inclusif dans le système éducatif ainsi que dans la société en général, avec une attention particulière accordée à l’accompagnement des étudiants présentant des besoins éducatifs spécifiques dans leur transition vers le monde du travail à partir d’une approche globale. Cette intervention inclusive repose sur les trois principes principaux suivants :

Principe n° 1 : Inclusion générale

Ce modèle est centré sur la facilitation de la participation des étudiants aux processus d’apprentissage et à l’environnement pédagogique dans le cadre du système. L’objectif est d’encourager la participation des étudiants dans le cadre spécifique de l’environnement d’apprentissage et du processus d’apprentissage assurés par l’éducation au sens large, dans le but de développer leurs capacités d’agir en ce qui concerne leur situation professionnelle future. Par conséquent, cet accompagnement se déroule dans les établissements éducatifs dans le cadre de l’environnement pédagogique, sans retirer les étudiants de leur environnement d’études afin de leur donner un enseignement particulier dans un établissement externe et/ou, dans une école spécialisée.

Principe n° 2 : Étudiants en tant qu’étudiants

Ce modèle met en exergue l’importance de prendre en charge tous les étudiants en tant qu’étudiants. L’étudiant n’est pas considéré comme handicapé mais comme une personne présentant un handicap physique ou psychosocial dans un contexte éducatif donné ou, en d’autres termes, comme un étudiant présentant certaines différences d’apprentissage et des besoins éducatifs, professionnels et d’emploi particuliers. Par conséquent, les interventions ne prennent pas le diagnostic spécifique de l’étudiant comme point de départ ; principalement, parce que le traitement n’est pas l’objet des efforts réalisés. Il vaut mieux donner aux étudiants une meilleure opportunité d’achever leur éducation en vue d’entrer sur le marché du travail. Il ne s’agit donc pas simplement de compenser les difficultés mentales, physiques, sensorielles, etc. de l’étudiant étant donné que cela implique un degré de passivité. Au contraire, les efforts visent, dans la mesure du possible, un élargissement des possibilités des étudiants d’agir ainsi qu’un développement des compétences destinées à permettre aux étudiants d’agir sur un pied d’égalité avec d’autres personnes. Ces étudiants sont ainsi considérés comme des étudiants qui doivent répondre aux mêmes objectifs et exigences de qualité que tout un chacun, aussi bien dans leur éducation que sur le marché du travail, dans les conditions néanmoins de leur situation individuelle. Par conséquent, les efforts reposent sur la perception que les étudiants ont de leurs difficultés en fonction de leur situation de vie individuelle. Nous avons pour ambition de considérer les étudiants comme des personnes à part entière avec une vie scolaire et un désir d’être inclus dans le marché du travail sur la base de leurs compétences professionnelles réelles.

Principe n° 3 : Efforts proactifs

L’importance accordée à la perception que les étudiants ont eux-mêmes de leur situation, se réfère également au fait que les efforts doivent être aussi proactifs que possible. L’objet de l’intervention n’est pas juste de compenser et d’adapter mais certainement aussi de développer l’aptitude des étudiants à maîtriser leur existence et de les encourager à le faire. Par conséquent, les interventions sont également un moyen de clarifier et de développer des ressources et des compétences pour que les étudiants soient capables de fonctionner comme des membres actifs de la société qui prennent une part active à la construction de leurs vies, de leur éducation et à leurs choix de carrière. Par ailleurs, l’objet de l’intervention est, d’une part, de garantir les exigences et la qualité du système éducatif ainsi que du marché du travail, et d’autre part, d’être en mesure de considérer les étudiants comme des personnes ayant des objectifs, des souhaits et des attentes.
Ce modèle prend donc en compte l’importance de surveiller les opportunités d’embauche de chaque étudiant avec une différence d’apprentissage. Ici la représentation et la coopération avec les entreprises jouent un rôle significatif et important.
Cette approche centrée sur l’apprentissage, durant la période d’expérimentation, va être mise en oeuvre dans un contexte national spécifique et sera adaptée par chaque partenaire du projet. La situation financière, les législations nationales, les ressources humaines, etc. diffèrent dans chaque pays partenaire, jouant ainsi un rôle significatif sur la façon de mettre en œuvre le modèle améliorant les opportunités d’embauche pour les étudiants avec des différences d’apprentissage propres et des besoins éducatifs particuliers, et sur la prise en compte des éléments à adapter pour que le modèle fonctionne dans des pays différents.

RESULTATS ET IMPACT

Une méthodologie d’accompagnement des étudiants handicapés, fondée sur la synergie universités/entreprises, a été élaborée par les partenaires. La méthodologie s’articule autour de l’adaptation et de la modélisation d’outils, d’une expérimentation et de son analyse, visant à la dissémination du dispositif.

La méthodologie a été expérimentée auprès de vingt étudiants dans chacun des pays partenaires, qui sont accompagnés par le chargé d’accueil handicap de leur université et par un référent professionnel acteur du monde économique (entreprises publiques ou privées). Par cet accompagnement, le lien université/monde économique a été créé ou réaffirmé.

Les acteurs impliqués dans cette méthodologie ont été formés, notamment aux outils prenant en compte les besoins académiques et professionnels des étudiants en situation de handicap.

L’expérimentation est en cours d’évaluation. Une méthodologie a été élaborée à cet effet. Elle se propose de cerner le rôle joué par le travail d’accompagnement dans la mobilisation des acteurs, dont l’étudiant en situation de handicap. L’évaluation est organisée autour de quatre dimensions : l’engagement, l’accompagnement, la coopération, et l’effet capacitant, autrement dit l’acquisition d’un rapport au futur permettant de se sentir capable.

Les résultats du projet « Univers’emploi » se déclinent selon les productions suivantes :

-  Un guide méthodologique et des outils permettant aux universités de faire de l’emploi des personnes handicapées une composante à part entière de leur dispositif pédagogique.

-  Un kit destiné aux acteurs du monde économique pour une formation à l’accompagnement d’étudiants handicapés, comprenant des outils et un guide de l’accompagnement des étudiants handicapés.

-  Un rapport d’évaluation du dispositif pédagogique.